Preloader

Le Canon Français : à la santé du patrimoine !

C’est pendant le premier confinement que le Canon Français a vu le jour : un bouchon tiré et une idée germée dans la tête de ces quatre amis, amateurs de vins et unis par la préservation du patrimoine.

 
 

Une passion commune pour les vieilles pierres et le terroir de nos vignes, un patrimoine inestimable que ceux-là veulent défendre par leur slogan : “Buvez un canon, défendez votre héritage” !

 
 
 
 
 

Quand le Canon Français change l’eau en vin au Fort du Petit-Bé

 
 

Pour les fondateurs, l’enjeu est de soutenir des vignerons indépendants durement touchés par la crise en leur achetant une cuvée spéciale au service du patrimoine.

 
 

La Quenouille est la seconde cuvée du Canon Français. Produite par Philippe Guérin, vigneron du pays nantais, elle a été au service d’un fort Vauban, propriété depuis plus de 20 ans d’Alain-Etienne Marcel.

 
 

Un quart des bénéfices de la vente des bouteilles rachetées par le Canon Français a ainsi pu être redistribué au fort du Petit-Bé. Une vente qui s’est terminée le 1er avril et qui permettra la poursuite de la rénovation de ce fort emblématique du paysage malouin.

 

 

 
 
 
 
 
 

 

Boire pour la bonne cause au Petit-Bé

 
 
 
 

Il y a 300 ans, Vauban nomma l’ingénieur militaire et architecte Siméon de Garangeau (1647-1741) pour superviser la construction des quatre forts militaires visant à empêcher l’invasion d’ennemis par la mer. Au XVIIème siècle, la Cité Corsaire vivait son âge d’or et était une cible de choix pour les bateaux ennemis désireux de mettre fin aux incessants pillages que les corsaires malouins leur infligeaient.

 
 

Laissé à l’abandon depuis 136 ans, c’est Alain-Etienne Marcel qui pris la possession du fort du Petit-Bé, il y a de ça une vingtaine d’années. Soucieux du patrimoine historique malouin, Alain-Etienne Marcel met tout en œuvre pour tenter de restaurer et conserver ce lieu qui très vite aurait été en piteuse état. En effet, ce bâtiment militaire d’un temps révolu n’était pas prévu dans les plans d’aide des finances publiques.

 
 

Au cœur de la baie de Saint-Malo, Alain-Etienne Marcel prend soin de ce bâtiment hostile et isolé accessible à pied lorsque la marée est basse ou en bateau lorsque le temps le permet.

 
 

Un fort aux 19 canons aujourd’hui sauvegardé par le Canon Français : il n’y a pas de hasard mais qu’une salve de plus vers la bataille pour le patrimoine. L’argent récolté financera en priorité la restauration de la façade, qui est le chantier le plus urgent à ce jour.

 
 
 
 
 
 
 
 

>> Et pour continuer de soutenir le Canon Français, découvrez la nouvelle cuvée cause du Canon : un brouilly pour venir en aide à la Seigneurie de Jarnioux !

 
 
 
 
 
 
 

Vous pouvez dès maintenant commander vos bouteilles Pierre-de-Taille sur le site internet du Canon Français 

 

Dépêchez-vous la fin des ventes est le 6 juin !


 
  
 

Sources :

 
 
 
  • Photo de l’équipe du Canon Français – ©Billet de France

  • Vidéo de présentation de la cuvée-cause du Petit Bé – ©Facebook du Canon Français

  • Photos de l’équipe du Canon Français sur Instagram – @lecanonfrancais

  • Photo du fort du Petit Bé – ©Trizek

  • Photo de la Seigneurie de Jarnioux – @Victor de Moulins